En Français

Comment préparer votre marque à la SGE ?

L’IA générative et les LLM (Large Language Models) ont fait leur entrée dans le domaine du Search, et Google a répondu présent en lançant la Search Generative Experience (SGE), une expérimentation visant à transformer la recherche sur son moteur. La SGE vise à introduire une expérience plus conversationnelle et personnalisée que la recherche traditionnelle. Elle répond à l’évolution des comportements des consommateurs qui s’habituent à des dialogues plus poussés avec les moteurs de recherche. Les experts SEO, de leur côté, doivent se pencher sur les stratégies de demain : celles qui pourront s’adapter à ces changements futurs sans interférer avec leurs succès en ligne d’aujourd’hui.

Bien que l’impact sur le trafic et les performances des sites web soit encore inconnu, Gartner prévoit que d’ici 2026, l’IA et les agents virtuels entraîneront une réduction du volume des recherches sur les moteurs de 25 %. Le changement arrive, et les marques doivent s’y préparer.

SGE et recherche AI-powered

Dans le paysage actuel du Search assisté par IA, Microsoft mise sur le modèle de son chatbot conversationnel Copilot. Avec la SGE, Google adopte une approche différente :

La SGE semble être l’évolution logique du modèle des rich snippets, apparaissant dans l’espace normalement réservé aux featured snippets et aux résultats du Knowledge Graph. Avec la possibilité d’en “Voir plus” et de poser une question complémentaire, l’expérience intègre désormais un aspect conversationnel – même si l’on retrouve encore les fameux liens bleus et une disposition des SERP familière qui préserve encore un peu le modèle bien connu de Google. 

Cette approche prudente de Google est assez logique. Les utilisateurs sont habitués à l’interface de recherche, et des changements trop importants de l’expérience utilisateur (UX) pourraient grandement la perturber. Sans oublier que Google reste une entreprise et que les recettes publicitaires représentent une part importante de son chiffre d’affaires. Lorsque que la SGE était encore à un niveau d’expérimentation dans Google Labs, les fonctionnalités, telles que le placement d’annonces, pouvaient être testées et améliorées sans que cela n’ait d’incidence sur leurs recettes. Compte tenu du modèle commercial de Google et de l’importance qu’ils accordent à l’expérience utilisateur, il est raisonnable de penser que lorsque la SGE sera déployée sur l’ensemble des résultats de recherche, il s’agira plus d’une simple itération des pages de résultats actuelles que d’un complet bouleversement.

Comment la SGE peut-elle affecter votre stratégie SEO ?

La date de déploiement de la SGE sur l’ensemble des résultats de recherche n’a pas encore été dévoilée. Alors même si nous ne savons pas encore combien de temps nous avons pour nous préparer, nous pouvons d’ores et déjà nous appuyer sur ce que nous savons de la SGE, des comportements des consommateurs et des conseils SEO prodigués par Google : 

  • Le contenu de haute qualité, continue d’être essentiel pour accroître la visibilité dans les SERP.
  • Les habitudes de recherche des internautes sont de plus en plus conversationnelles.
  • L’optimisation UX pour l’utilisateur reste primordiale.

Les moteurs évoluent vers un avenir où les crawlers ne cherchent plus seulement à explorer et à indexer le contenu de votre site, mais à le comprendre parfaitement pour générer des réponses personnalisées en un clin d’œil. Parallèlement, les consommateurs abandonnent petit à petit leurs comportements axés sur les mots clés au profit d’interactions humaines basées sur l’intention avec des chatbots boostés par l’IA.

Maintenant que la perspective de la SGE dans le Search se rapproche, sur quoi devez-vous vous concentrer pour vous préparer ?

Fondamentaux, visibilité et E-E-A-T

Les résultats d’une recherche alimentée par l’IA donnent la priorité à la rapidité, à la précision et à la pertinence de la réponse. Ainsi, pour que Google référence votre site dans une réponse SGE, les crawlers doivent disposer d’un chemin d’accès clair et ciblé depuis leur point d’entrée jusqu’à vos pages les plus importantes et les plus récentes. Ces pages doivent présenter un contenu de premier ordre et témoigner de votre expérience, de votre expertise, de votre autorité et de votre fiabilité (E-E-A-T).

Il est essentiel de faciliter aux robots la découverte de votre site et de permettre une compréhension approfondie du contenu. Ne changez pas de stratégie pour anticiper l’inconnu, mettez l’accent sur les tactiques qui vont aider les crawlers à trouver, analyser et proposer le meilleur contenu aux consommateurs : principes fondamentaux du SEO technique, stratégie de contenu et E-E-A-T. 

Optimisez la visibilité de votre site et faites de votre contenu le meilleur qui soit, et vous contribuerez à renforcer la performance des modèles d’IA crawl après crawl.

9 façons de se préparer à la SGE avec un puissant storytelling

Pensez aux meilleures histoires que vous connaissez. Elles vous accrochent dès le début, attisent votre curiosité et évitent les détails inutiles pour vous plonger directement dans leur univers. Pour votre site, c’est la même chose, pour appréhender la SGE vous avez besoin d’un cadre technique défini, de fondations solides, d’une stratégie de contenu robuste et pertinente, et d’une structure de site allégée qui élimine les éléments parasites.

Voici neuf actions que vous pouvez optimiser dès aujourd’hui pour préparer l’avenir.

Les fondamentaux du SEO technique

L’accessibilité est cruciale – cela ne change pas, il est très important que votre site web puisse être trouvé et exploré. 

Pour les consommateurs, l’accessibilité englobe la pertinence contextuelle, une interface utilisateur efficace, des étapes et des appels à l’action (CTA) clairs, ainsi qu’un contenu respectant les règles de l’E-E-A-T. 

Pour les robots des moteurs de recherche, il s’agit également de chemins et signaux techniques qui racontent l’histoire de votre site.

1. Désencombrer en éliminant les distractions

Un contenu obsolète, peu performant et/ou peu pertinent crée des obstacles à la fois pour les consommateurs et les crawlers. À l’instar d’une parenthèse non pertinente pendant une histoire intéressante, les déchets de votre site détournent l’attention du consommateur et la bande passante des robots d’indexation de l’histoire que vous souhaitez raconter. Supprimer les pages parasites permettra aux robots de parcourir votre site avec agilité et rapidité. 

2. Analyser vos log files pour comprendre le comportement des robots sur votre site

Les logs de votre site peuvent vous indiquer le comportement des robots sur votre domaine. Les examiner vous permettra de savoir quels sont les contenus parcourus et qui instruisent les crawlers. Parce que les modèles d’IA s’entraînent et itèrent en permanence – via le processus de crawl – les indices fournis par vos logs sont précieux pour vous assurer que vos pages les plus récentes et les plus importantes alimentent les modèles, plutôt que des pages parasites qui  gaspillent votre budget de crawl.

3. Optimiser votre maillage interne

Les liens internes guident les utilisateurs et les robots à travers l’histoire de votre site. Votre maillage offre-t-il un chemin clair et sans distraction ? Ou bien votre histoire s’encombre-t-elle de détails inutiles ? Analysez les pages qui retiennent l’attention des robots d’indexation et voyez comment vous pouvez mieux guider leurs parcours sur votre site.

Par ailleurs, essayez de viser une faible profondeur de clics. Un contenu enfoui dans l’architecture de votre site risque de ne pas être trouvé par Google (et par vos visiteurs). 

Une seule solution : identifiez le contenu de fin de tunnel ou “longue traîne” situé à une profondeur de clics importante et faites remonter votre contenu le plus précieux pour que les robots d’indexation le trouvent facilement, analysent ses informations et en fassent de la matière pour les réponses générées par l’IA. 

4. Optimisez vos données structurées

Considérez les données structurées de votre site comme des notes de lecture qui aident les moteurs à comprendre toutes les facettes de l’histoire de votre marque. Les données structurées permettent aux robots d’analyser vos pages rapidement et facilement. Plus vite ils comprennent votre site, plus vite ils peuvent fournir une réponse aux consommateurs – et la rapidité de réponse est une priorité pour les moteurs de recherche.

5. Présenter rapidement votre site aux crawlers

Plus le rendu de vos pages est rapide, plus vite les robots peuvent le comprendre et élaborer une réponse satisfaisante pour les consommateurs. Un gestionnaire d’expérience pour les moteurs de recherche comme SpeedWorkers de Botify peut envoyer des pages entières aux robots d’indexation, et s’assurer qu’ils voient toute l’histoire que vous souhaitez raconter.

Optimisation du contenu

La mise à jour Google de mars 2024 a été lancée dans le but d’améliorer significativement les résultats de recherche, notamment en réduisant de 40 % les spams. La qualité du contenu reste essentielle pour obtenir un bon classement, et il n’y a aucune raison de penser que cela changera avec la SGE. Ainsi, il faut non seulement que votre site raconte votre histoire d’un point de vue technique mais votre contenu doit faire de même en mettant en valeur l’E-E-A-T de votre marque.

6. Passer des mots clés à la recherche d’intention

Repensez votre façon de concevoir la recherche par “mots-clés” et par “thèmes”. Dès aujourd’hui et à l’avenir, c’est l’intention du consommateur qui déterminera les réponses. 

Ainsi, les moteurs de recherche alimentés par l’IA visent à satisfaire l’intention des consommateurs, quelle que soit la manière dont ils posent la question, en proposant des résultats qui correspondent à leur objectif final plutôt qu’aux mots qu’ils utilisent pour effectuer leur recherche. 

Votre mission n’est donc plus de vous classer sur un ensemble spécifique de mots-clés. Elle doit être plus nuancée et stratégique : à quelles questions devons-nous répondre pour nos consommateurs ? à quels besoins répondons-nous ? 

Lorsque vous commencez à répondre à ces questions, envisagez d’investir sérieusement dans des supports qui feront autorité. La SGE préférera un contenu qui répond de manière directe aux questions et fournit des explications claires à un contenu peu détaillé ou des pages produits. C’est en connaissant votre public sur le bout des doigts que vous pourrez créer une histoire captivante qui répondra dans le même temps aux besoins des moteurs de recherche et de l’IA.

7. Auditer vos pages de contenu principales

Il vous faudra aussi procéder à un audit de vos pages de contenu les plus importantes, en les axant sur la SGE. Respectent-elles les normes E-E-A-T ? Sont-elles bien reliées dans le maillage interne et facilement accessibles ? 

Réfléchissez à la manière dont les robots d’indexation et les utilisateurs peuvent trouver et parcourir ce contenu, puis élaborez votre stratégie à partir de là.

Conseil d’expert : posez-vous la question de savoir si votre contenu raconte la bonne histoire ? Pour cela, vous pouvez demander à un outil d’intelligence artificielle de résumer le contenu de l’une de vos URL et vous verrez si les robots retiennent ce qu’il faut. Le code HTML ne suffit pas toujours pour que les robots comprennent le contenu d’une page ; cet exercice peut révéler quelques lacunes qu’il vous faudra combler.

8. Penser comme le consommateur dans un monde d’IA

La création de votre contenu doit s’articuler autour de l’intention de votre public et de l’expertise de votre marque. Une fois l’intention identifiée, imaginez le plus dont pourraient avoir besoin vos consommateurs. Comment répondre à leur curiosité ? Votre contenu va-t-il assez loin pour leur apporter une réponse satisfaisante ? 

Une stratégie de contenu adaptée à l’IA repose sur une anticipation du comportement de votre public, de ses curiosités et de ses objectifs finaux.

Conseil d’expert : prenez vos mots-clés les plus importants et rendez-vous dans Google Labs pour tester la SGE. Connaissant l’intention de votre consommateur, formulez-les sous la forme d’une question conversationnelle et explorez les résultats. Quel type de réponse la SGE a-t-elle fourni ? Quels sont les sites web référencés et quelles sont les questions complémentaires suggérées ? Utilisez ensuite vos conclusions pour dresser une liste d’idées de contenus susceptibles d’approfondir le storytelling de votre site.

9. Rédiger un contenu facile à trouver et à comprendre

Un langage confus ou peu clair peut faire reculer l’utilisateur et le robot. Votre histoire doit être facile à suivre et permettre d’obtenir rapidement des réponses satisfaisantes. Veillez à ce que la structure de votre site et l’architecture de l’information soient précises et sensées ; elles doivent servir l’histoire globale de votre marque.

Optimiser votre visibilité aujourd’hui pour préparer demain

Une stratégie axée sur l’accessibilité de votre site et de votre contenu a un bon côté : vous ne prenez pas le risque de parier sur un “peut-être”. Toutes les optimisations que vous ferez aujourd’hui vous préparent à la SGE tout en en améliorant la santé générale de votre site. Vous n’en tirerez que des avantages dans le paysage actuel du Search.

L’optimisation pour la SGE ne nécessite pas de réinventer la roue. Quels que soient les changements à venir, les crawlers devront toujours accéder à votre contenu avant de décider de le partager avec les consommateurs. Si vous donnez la priorité aux fondamentaux du SEO, à des optimisations techniques intelligentes et à un contenu fondé sur la recherche d’intentions, vous serez en position de force lorsque la SGE sera réellement mise en place.

Vous souhaitez rester informé des dernières nouveautés en matière de stratégie SEO et de référencement technique ? Suivez-nous sur LinkedIn ou inscrivez-vous dès à présent à notre newsletter.

Aug 8, 2023 - 5 mins

Performance marketing : peut-on mesurer la valeur du référencement naturel ?

En Français
Dec 12, 2023 - 6 mins

Split Testing SEO avec Botify : Est-ce la fin du “ça dépend” ?

En Français
Mar 3, 2023 - 5 mins

5 conseils pour renforcer votre autorité de marque

En Français